Magamane

Magamane signifie "au bord de l'eau". Le village surplombe l'oued Ghriss légèrement en amont de la digue du même nom. Trois sources alimentent l'oued et la séguia Aït Yahia, la source Boughazem, la source Tamdan'Messoaoud et la source Mizlaghat

Address

Village Magamane, Maroc

Magamane

Magamane est un des ksour de la périphérie de la municipalité de Goulmima, province d’Errachidia, région Meknès-Tafilalet. Du point de vue administratif le ksar est rattaché à la commune rurale de Gheris El Ouloui, administrée par le caïdat de Gheris, cercle Goulmima, lequel comprend 5 caïdats (autorité administrative représentant l’Exécutif dans les communes rurales) :

  • caïdat d'Aghbalou N'kerdous : Aghbalou N'kerdous,
  • caïdat de Gheris : Gheris Es-Soufli, Gheris El Ouloui et Tadighoust,
  • caïdat de Melaab : Melaab,
  • caïdat de Ferkla : Ferkla Es-Soufla et Ferkla El Oulia,
  • caïdat d'Amellagou : Amellagou

C’est une oasis agricole située à la pointe de Goulmima, le long de l’oued Gheris, près de la digue Magamane, à l’origine de la pollution de Goulmima.

Le ksar compte environ 300 familles. Si on applique la moyenne nationale de la région, qui se situe à environ 6 personnes par famille, on obtiendrait une population de 1800 habitants.

Le ksar bénéficie de sa proximité avec la ville de Goulmima, et de tous les services publics vitaux, banques, commerces, gare routière, lycée, collège, écoles primaires, hôpital, centre de soins, etc. Il y a une école primaire au centre du village.

Comme toutes les oasis de la région, Magamane a une vocation agricole avec la culture du palmier dattier et de l’olivier, avec en culture sous-jacentes la luzerne, le blé, le maïs et les légumes. L’élevage des ovins assure les rentrées en argent liquide avec la vente des chèvres et des moutons. Souvent une ou deux têtes de bovins viennent compléter le cheptel pour le lait, le beurre et assurer une rentrée en argent liquide supplémentaire avec la vente des veaux. Les légumes sont vendus sur le souk de Goulmima. Le palmier dattier constitue en outre le pivot de l'écosystème oasien et forme la structure de base de l'agronomie de l’oasis notamment par la création d'un micro climat indispensable au bon développement des cultures sous-jacentes et des arbres fruitiers. En dehors de l’agriculture, les rentrées d’argent proviennent des émigrés vers les grands centres économiques du Maroc (Nador, Tanger, Marrakech, Casa et Rabat). Cet exode rural touche environ 70 % des hommes jeunes. L’émigration vers l’étranger concernerait une vingtaine de personnes.

IMG_20201001_170051_resized_20201001_050134564.jpg

Une randonnée inoubliable sur la route de Tadighouste : partez de la laverie de Magamane et remontez le Ghriss jusqu'à la source Tamdan'Messaouad à travers Tifounatine. Ce paysage fantastique est inoubliable.